L'Union Sociale Pour L'Habitat
Le site d'information et d'échange sur les Hlm et le logement social
Centre de ressources » Habitants » Accès et maintien dans le logement » Loger le pauvre, l'immigré, le demandeur d'asile
01.03.2017

Loger le pauvre, l'immigré, le demandeur d'asile

Auteurs

Revue D'architectures

Entité
Centre de Ressources - CDR
Date document
01.03.2017
Nature du contenu
Revues spécialisées
Numéro
15976
0 Votes
Email Facebook Google LinkedIn Pinterest Twitter

Dossier de la revue D'architectures n° 251 de mars 2017, dont l'idée est de montrer et d'explorer d'autres alternatives aux solutions d’accueil dominantes.Une exploration qui sollicite les architectes pour privilégier l'habitat plutôt que l'hébergement.

DA-mars2017-bord.pngOn ne loge plus, on « héberge ». Solution d’exception hier pour des personnes isolées marginalisées, l’hébergement des populations en situation de précarité est devenu la solution fourre-tout de toute la misère du monde.

Outil efficace de mise au propre de la ville, il impose sa loi et ses standards aux marges d’une politique du logement figée dans ses impensés et dans ses normes. Pour les personnes hébergées, cette forme modernisée de camp se traduit par une désappropriation des lieux et une perte de liberté qui retardent tout rebond possible.

Repenser ce qu’habiter veut dire semble une priorité, pour admettre, améliorer, inventer des formes d’habitats au plein sens du terme pour les situations de vie fragiles.

Migration, immigrations, pauvreté : les formes d’abri proposées aujourd’hui à ceux qui, pour des raisons financières ou administratives, ne peuvent trouver place dans le logement de droit commun, dépendent de modèles institutionnels, politiques et culturels propres à chaque pays.

Retrouver le sommaire et des extraits du dossier sur le site de la revue .

D'architectures n°251, mars 2017.

Enregistrer

Sommaire DA N251_Mars 2017.pdf